Quels bienfaits du café sur la santé ?

tasse de cafe 1

Le café est-il bon pour la santé ? J’en bois plusieurs fois par jour, est-ce une bonne habitude ? Ces questions reviennent souvent en consultation quand vient le moment d’aborder l’alimentation. Face à la profusion d’informations sur Internet, parfois contradictoires, il est difficile se forger une opinion. Afin de clarifier le sujet, je reviens dans cet article sur les bienfaits du café sur la santé tout en partageant mon regard personnel de naturopathe.

3 tasses par jour et un risque moindre de maladies chroniques

Grâce une méta analyse, compilant 200 études, publiée en 2017 dans le BMJ, des chercheurs anglais ont démontré que boire du café réduirait la probabilité de développer des problèmes graves, comme la cirrhose, le cancer, le diabète de type 2, les maladies cardiaques ou les calculs biliaires. Il est question dans ce travail d’une consommation modérée, à raison de trois à quatre tasses par jour. Les chercheurs ont mis en avant un facteur potentiellement protecteur du café, mais ne peuvent pas confirmer son rôle décisif. Cette étude corrobore d’autres résultats scientifiques antérieurs sur ce même sujet.

Quant au café décaféiné, il n’apparaît pas selon cette étude comme néfaste. Si certaines personnes le préfèrent, c’est en général parce qu’elles ne supportent pas bien la caféine. À part cela, il n’y a pas de raison d’opter pour le décaféiné, d’autant plus que la méthode de fabrication la plus fréquente n’est pas naturelle, à base de solvants chimiques. Il est possible de trouver dans le commerce des décaféinés sans solvant, fabriqués à partir de vapeur d’eau.  

Les vertus du café pour limiter l’oxydation du corps

Les études font consensus sur ce point : les bienfaits du café sur la santé proviennent de sa richesse en antioxydants, notamment les polyphénols (2 à 3 fois plus présents que dans le thé). Cette famille de molécules, très répandue dans l’alimentation, notamment les fruits et les légumes, atténue le stress oxydatif et également les phénomènes inflammatoires.

Grâce aux polyphénols, aux vertus sur le microbiote intestinal, le café favoriserait la croissance de bactéries bénéfiques, et l’inhibition de souches pathogènes.

Un meilleur transit intestinal, l’un des bienfaits du café sur la santé

Cette boisson est réputée pour stimuler le système digestif, ce qui contribue à accélérer l’élimination des déchets et évite ainsi l’accumulation de matières indésirables dans le colon. Elle est également connue pour son caractère laxatif, sous l’effet notamment de deux hormones, la gastrine et la cholécystokinine, qui favorisent la relaxation du colon et active les muscles intestinaux. Les personnes, qui y sont sensibles, ressentent le besoin d’aller aux toilettes peu de temps après avoir bu leur café.  

Attention : l’excès aura tendance à sur-stimuler le péristaltisme intestinal et à déséquilibrer le transit, avec un risque d’irritation des intestins.

Un effet protecteur au niveau cérébral

Selon différentes études, les bienfaits du café sur la santé agissent aussi sur le cerveau, réduisant le risque de déclin cognitif lié au vieillissement, ainsi que le risque de démence. La caféine protègerait contre les maladies neurodégénérative comme Alzheimer et Parkinson. Ces propriétés découlent notamment de la moindre exposition au stress oxydatif et à l’inflammation.

S’agissant de la mémoire, les études se sont intéressées aux vertus du café et ont conclu qu’il entraînerait une meilleure consolidation des souvenirs, pour une période plus longue et avec plus de précision.

La caféine à forte dose : un faux-ami

Les bienfaits du café sur la santé s’effacent en cas de consommation excessive ; en effet, celle-ci peut entraîner une fatigue chronique, des difficultés pour dormir, de la nervosité, un épuisement de l’organisme… Mais les effets dépendent des personnes et de leur métabolisme propre : certaines boivent plusieurs cafés sans en ressentir d’inconvénients quand d’autres y sont très sensibles dès la 2e tasse. L’important est d’être à l’écoute des réactions du corps pour ajuster les quantités.

Il faut éviter d’en ingérer plusieurs fois par jour dans le but de retrouver un coup de fouet en cas de fatigue. Cette énergie de secours est illusoire et ne résout rien. Et elle se traduit par une libération par les glandes surrénales d’adrénaline et de cortisol, deux hormones du stress, ce qui fatigue l’organisme dans la durée. Cela s’apparente à une fuite en avant qui cache des problèmes à régler et qu’il serait préférable d’affronter pour s’en libérer.

L’excès de café chez les personnes cardiaques est déconseillé, en raison du risque majoré de tachycardie et de la hausse de la pression artérielle. Il n’est pas non plus recommandé aux personnes qui souffrent de reflux gastriques, car il est acide et encore plus le matin lorsque l’estomac est vide. Les personnes très stressées doivent également l’éviter.

Un autre méfait mérite également d’être signalé : la caféine nuit à l’absorption de certaines vitamines (B1 et B5 notamment) et de minéraux comme le zinc et le magnésium ; aussi, en consultation de naturopathie, nous sommes vigilants en cas de dose importante, du fait du risque de carences. Si vous prenez des compléments alimentaires, mieux vaut les consommer à distance de votre boisson.

Comme toute substance psychoactive, le café peut entraîner une certaine dépendance. C’est pour cela aussi qu’il n’a pas toujours bonne presse.

cafetière filtre chemex

Se préparer une boisson de qualité en s’inspirant du slow coffee  

Certains naturopathes se méfient de la caféine quand d’autres comme moi sont plus ouverts (je bois une grande tasse par jour).

Mais, afin de profiter des bienfaits du café sur la santé, je suis personnellement sensible à la qualité. J’ai testé plusieurs approches et fini par abandonner ma machine Nespresso pour l’extraction douce du café filtre. Cette méthode ancienne a donné naissance au concept de slow coffee, inspiré du slow living, qui invite à prendre le temps de préparer son café ; je cultive ce rituel de bien-être chaque matin avec ma cafetière filtre, une Chemex. J’observe le liquide s’écouler lentement et je suis avec attention le processus puisque je verse petit à petit l’eau chaude en réalisant des mouvements circulaires sur la surface du filtre pour imbiber le café et en extraire l’ensemble de ses arômes. Mon geste est précis et sûr et au bout de 5 minutes environ, mon café est prêt et il sent délicieusement bon.

D’autres cafetières permettent de pratiquer le slow coffee, comme celle à piston, la V60 ou tout autre cafetière à filtre.

En complément, voici quelques conseils pour profiter des vertus du café noir :

  • choisissez une origine biologique pour limiter la présence de pesticides ;
  • achetez votre café en grains à un torréfacteur local (le mien est à Vannes) : il sera plus frais, plus aromatique. Idéalement, c’est mieux de le moudre chez soi avec un moulin à café, mais en boutique, l’artisan le fera pour vous. Précisez-lui votre machine afin que la mouture soit adaptée ;
  • choisissez une eau pure (on évite le robinet) ;
  • utilisez une eau chaude à 90-95 degrés (une fois l’eau bouillante, patienter 30 secondes). C’est important pour ne pas brûler les grains.

Buvez votre café noir, en évitant d’ajouter de la crème, du sucre ou du lait.

Choisissez une jolie tasse ou votre mug préféré plutôt qu’un gobelet en plastique, car c’est plus esthétique (surtout si vous aimez comme moi cette routine) et cela évite le contact nocif avec le plastique.

Pour conclure, vous l’avez compris, les bienfaits du café sur la santé ne font plus vraiment question aujourd’hui et les études nombreuses en attestent. Mais ses effets varient selon les personnes. Aucun aliment n’est complétement bon ou mauvais ; plusieurs paramètres influencent la façon dont il sera métabolisé dans le corps (âge, constitution, hygiène de vie…). Il est en revanche certain qu’il ne faut pas en abuser ; deux tasses par jour maximum, telle est globalement la norme qui fait référence dans le milieu de la naturopathie. Si le café rime pour vous avec plaisir sacré, ne vous en privez pas tant que les quantités restent raisonnables. Et accordez de l’importance à la qualité afin de déguster une tasse, qui révèlera tous les secrets de ses grains !

**********************************

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut
Aller au contenu principal