Régime anti cancer sans sucre | Ce qu’il faut savoir

Régime anti cancer sans sucre

Avez-vous déjà pensé à l’impact de votre hygiène alimentaire sur votre risque de cancer ? En effet, la nutrition joue un rôle significatif dans notre santé. Cependant, notre mode de vie nous pousse souvent à faire des choix moins favorables. Alors, imaginez que vous puissiez améliorer votre bien-être en adoptant un régime anti cancer sans sucre. Dans cet article, j’explore le lien entre sucre et cancer, l’importance de la prévention et comment préserver sa vitalité grâce à l’alimentation.

Qu’est-ce que le régime anti cancer sans sucre ?

Vous vous en doutez, le régime anti cancer sans sucre consiste à réduire la consommation de sucre, en particulier de sucres raffinés et de glucides simples. Pourquoi ? Parce que les cellules cancéreuses utilisent le sucre comme source d’énergie. En limitant un tel apport, on se donne les moyens de ralentir ainsi le développement et la multiplication de ces cellules. Cependant, il est important de noter que ce régime représente une mesure de prévention contre le cancer. Il ne remplace aucun traitement médical conventionnel contre la maladie.

Lorsqu’on adopte le régime anti cancer sans sucre, on va plus loin : on privilégie les légumes riches en nutriments, les fruits peu sucrés, les protéines maigres et les graisses saines. Et on évite le plus possible les aliments riches en sucre et les produits à base de farine blanche. Il faut également limiter sa consommation de viande transformée, car elle contient généralement une grande quantité de sel et de graisses saturées, de nature inflammatoire. 

Quel est le lien entre alimentation et cancer ?

L’impact de la nutrition sur notre santé, et notamment sur la prévention du cancer, est indéniable. En effet, les principaux facteurs de risques de cette maladie se situent dans nos modes de vie, autrement dit l’alimentation, la prise de poids, la sédentarité et la consommation d’alcool. Les habitudes nutritionnelles sont particulièrement liées au risque de développer cette maladie. Une étude de l’Institut National du Cancer a révélé que 19 000 nouveaux cas de cancer par an seraient dus à une alimentation déséquilibrée. Ils pourraient être évités grâce à une prévention nutritionnelle.

Mais qu’en est-il de la relation entre sucre et cancer ? Il faut savoir que les excès de sucres simples peuvent augmenter le risque de surpoids et d’obésité. Ce sont eux-mêmes des facteurs de risque associés à différents cancers. De plus, une alimentation riche en glucides simples entraîne une production élevée d’insuline. Cette hormone qui régule la glycémie peut favoriser la croissance des cellules tumorales. Des études ont également montré qu’une charge glycémique nutritionnelle élevée est liée à un risque accru de certains cancers, notamment de l’endomètre.

En considérant ces éléments, pour prévenir la maladie, de plus en plus de personnes adoptent un régime anti cancer sans sucre, ou à défaut le réduisent.  

Quels sont les bienfaits d’une réduction du sucre ?

Baisse du risque de cancer

Vous l’avez compris, les cellules cancéreuses ont une préférence marquée pour le sucre. Elles en exigent une quantité élevée pour survivre et peuvent même détourner le sucre des cellules saines. En revanche, ces dernières ont la capacité d’utiliser les acides gras comme source d’énergie. En d’autres termes : en cas de cancer, le sucre que vous consommez nourrit principalement les cellules tumorales, ce qui affaiblit les cellules saines plus facilement.

Moins de risque de maladies cardiovasculaires

Un surplus de sucre dans le corps se transforme en mauvaises graisses stockées dans les tissus adipeux. Celles-ci épaississent le sang, ce qui peut bloquer les vaisseaux sanguins et augmenter ainsi la probabilité de développer une maladie cardiovasculaire. En réduisant le sucre, on diminue ce risque.

Contrôle du poids

L’excès de sucre ajouté dans l’alimentation est souvent calorique et peu nutritif. Ce qui peut favoriser la prise de poids. En limitant cette source de calories vides, un régime anti cancer sans sucre prévient le surpoids et l’obésité.

 Régulation de la glycémie

En réduisant la consommation de sucre et en privilégiant des aliments avec un index glycémique bas, le taux de glucose dans le sang est plus stable. Cela réduit le risque de survenue de maladies, notamment liées au diabète de type 2. De plus, une glycémie stable contribue à la bonne santé des organes, tels que le cœur ou le rein, et au maintien d’un poids sain.

Quelle hygiène alimentaire faut-il privilégier ?

Vous connaissez sûrement le célèbre slogan « 5 fruits et légumes par jour » ? En effet, les fruits et légumes sont des superhéros nutritionnels. Ils sont riches en vitamines, minéraux, fibres et antioxydants. Mais certains fruits et légumes possèdent des propriétés plus puissantes que d’autres, grâce notamment à la présence de composés phytochimiques aux effets anti-cancéreux. C’est particulièrement le cas pour :

      • les baies rouges (framboise, myrtille, cassis, canneberge) ;

      • les agrumes (orange, citron, pamplemousse) ;

      • les crucifères (brocoli, chou, navet) ;

      • les alliacés (ail, oignon, poireau).

    Et faites le plein de fibres ! Elles sont non seulement bénéfiques à votre digestion, mais permettent aussi de prévenir le cancer colorectal, du système digestif, du sein, de l’endomètre ou encore de l’ovaire. Les céréales complètes et les légumineuses contiennent une grande quantité de fibres alimentaires. Pour prévenir la survenue de cette pathologie, le Fonds Mondial de Recherche sur le Cancer recommande d’ingérer 30 g de fibres par jour ; nous en consommons en moyenne 15 g par jour. Nous avons encore des progrès à faire !

    Les graisses insaturées sont vos alliées également. Elles réduisent le taux de mauvais cholestérol et ont un effet positif sur l’organisme. Les acides gras oméga-3 sont particulièrement bénéfiques pour la santé cardiovasculaire et contribuent ainsi à la prévention du cancer. Ils sont présents dans les poissons gras (saumon, thon,  sardines, maquereaux, harengs), mais aussi dans des huiles végétales de qualité telles que l’huile de lin, de cameline ou de colza. L’huile d’olive, riche en oméga-9, fait aussi partie des aliments anti-cancer.

    Le thé vert représente également un atout précieux. Il contient des composants bénéfiques contre le cancer du sein et de la prostate. Optez de préférence pour le thé vert japonais en qualité bio. Pour tirer pleinement profit de ses bienfaits, il est conseillé de faire infuser le thé au moins 8 minutes et de boire au moins 3 grandes tasses par jour, espacées dans la journée.

    Quels aliments faut-il éviter de manger ?

    Réduisez votre consommation de viande rouge et de charcuterie, riches en gras saturés. Les excès favorisent l’inflammation, qui fait le lit du cancer. De plus, une cuisson excessive à des températures élevées ou au barbecue génère des composés qui ont été associés au développement de cellules cancéreuses. Notamment dans la prostate, l’endomètre, les ovaires, le pancréas et les reins.

    Le régime anti cancer sans sucre ne fait pas bon ménage avec les produits ultras transformés, qui contiennent souvent une grande quantité de graisses saturées et des additifs potentiellement cancérigènes. Pauvres en nutriments essentiels, de nombreux produits industriels comportent une quantité importante de sucres cachés. Limitez également la consommation de produits riches à l’indice glycémique élevé, tels que les friandises, les pâtisseries, les sodas ou les fruits très sucrés.

    L’alcool est l’un des principaux facteurs de risque du cancer, notamment de la bouche, de la gorge, de l’œsophage, du foie, du larynx, du rectum et du sein chez les femmes. Selon l’OMS, boire une bouteille de bière ou deux verres de vin chaque jour suffit pour entraîner plus de 10 % des cas de cancer attribuables à l’alcool. Ne buvez pas plus de 2 verres et pas tous les jours.

    L’alimentation, c’est un peu comme le carburant du corps. Si nous le polluons avec des « sources toxiques », les conséquences peuvent être graves à long terme. Réduire son apport en sucre en privilégiant des aliments riches en nutriments est l’une des clés pour prendre soin de son organisme. Alors, pourquoi ne pas essayer de faire des choix plus conscients en s’inspirant du régime anti cancer sans sucre ? Considérez votre alimentation comme une véritable force protectrice de votre santé et agissez !

     

    Un ouvrage de référence : 

    Les aliments contre le cancer, Dr Richard Béliveau, Dr Denis Gingras, Livre de Poche

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Retour en haut
    Aller au contenu principal